Deux filles au tapis (Robert Aldrich, 1981)

...All the Marbles est un film magnifique à plus d'un titre, une œuvre (la dernière) qui tranche dans la carrière d'Aldrich. Dans une Amérique délaissée par les grattes-papier de Washington et le glamour hollywoodien, peuplée de désespérés, de paumés, de personnes maltraitées par la vie, le cinéaste parvient à faire émerger un romantisme singulier porté par les extraordinaires prestations de Peter Falk et de ses deux catcheuses. Jamais de pathos, point de mièvrerie. Les personnages sont écorchés, à fleur de peau, mais s'aiment profondément. Et il en va de même pour le spectateur, touché fatalement par les destins de ces trois merveilleux personnages, et qui se surprend à suer à grosses gouttes lors du morceau de bravoure final, éreintant tant physiquement que psychologiquement. Un film violent mais doux, furieux mais apaisé. Comme si Big Bob, fatigué, voulait laisser entrevoir sa vraie personnalité, celle d'un homme profondément humain. Chef-d'œuvre.