P. P. Rider
(Shinji Somai, 1983)

Rythmé par une agréable ritournelle, le film porte la marque de l'incontestable aisance technique de Somai. Cependant, le récit aurait tout de même gagné à plus de rigueur narrative. Les séquences se suivent sans véritable liant, manquant d'unité. En ressort un côté burlesque de l'aventure en dépit d'un fond sérieux: le kidnapping d'un adolescent par des yakuzas. L'assurance des cadrages et de la mise en scène fait de ce P. P. Rider un objet filmique bien curieux.