Le grand frère (Francis Girod, 1982)

Cela aurait pu être un film réussi sur la marginalité d'autant que l'histoire qui se noue entre le personnage de Depardieu et la fratrie de maghrébins est assez belle. Malheureusement, la caméra de Francis Girod n'est pas des plus affirmée. Quand la mise en scène n'est pas hésitante, c'est la narration qui empèse le récit. Il émane pourtant de certaines scènes une ambiance qui interpelle.