Qui a tué le chat ? (Luigi Comencini, 1977)

Comédie parfaitement délirante, Qui a tué le chat ? déstabilise de prime abord. Les enjeux ne sont pas forcément clairs et l'outrance des comédiens ne facilite pas la lisibilité. Mais passé le premier quart d'heure, quand les personnages deviennent plus caractérisés et que le spectateur parvient à appréhender ce beau bordel, l'expérience est vraiment stimulante. Cet immeuble, que les propriétaires tentent de vider de ses locataires, est une métaphore des maux de l'Italie contemporaine intelligemment mise en scène par les auteurs, le tout porté par l'entêtante bande originale de Morricone (qui semble tout droit sortir d'Enquête sur un citoyen...). Les acteurs sont excellents: comment résister à l'abattage de Tognazzi, au sex-appeal de Mariangela Melato (eh oui !) et aux yeux bleu-lagon de Dalila Di Lazzaro ?