Entrée des artistes (Marc Allégret, 1938)

En dépit de l'académisme de la mise en scène, de l'inintérêt total qu'on éprouve à assister aux amourettes d'élèves comédiens du conservatoire et de l'incongruité de la trame policière, le film fonctionne sur un ressors: la présence de Louis Jouvet au générique. A ce titre le film mérite d'être vu.